800.611.4789 symposium@bravoart.org
SYMPOSIUM ART: entre émotions et langues

La langue comme vecteur d’émotions et de créativité

 

S Y M P O S I U M

L’étude des émotions telles qu’examinées par les sciences cognitives et la neurobiologie est essentielle à la compréhension de la créativité et à l’appréciation de l’art.

 

Le Bureau des regroupements des artistes visuels de l’Ontario (BRAVO) organise un symposium dont le principal objectif est de faciliter une discussion sur les liens entre les émotions, la langue et la créativité, le tout examiné dans un contexte multilingue, en s’appuyant sur divers champs d’études, notamment, la neurobiologie, l’anthropogénie, la psycholinguistique, la psychologie, la sociologie, les sciences politiques, la métaphysique et l’herméneutique (l’art de comprendre).

 

Toronto | du 5 au 7 avril 2022

Art Gallery of Ontario | Musée des beaux-arts de l’Ontario

EN

Nisidotaw-Aki TorontoGiinawind-Toronto

Nisidotaw maanda aki, zagaswidiwin kina bimaadzig Mississauga of the Credit miinwaa Anishnabeg miinwaa Chippewa miinwaa Haudenosaunee miinwaa Wendat bimaadjig. Gaye nisidotaw gakina bimaadjig zhinkazidwinInuit miinwaa Metis.Toronto nisdotaw maanda mazingan waaki-midaaswi-shay-niswi wiiji-Mississaugas of the Credit.

Reconnaissance des territoires traditionnels (Toronto)

Nous reconnaissons que la terre sur laquelle nous nous réunissons est le territoire traditionnel de nombreuses nations, notamment les Mississauga du Crédit, les Anishnabeg, les Chippewa, les Haudenosaunee et les Wendat, et abrite maintenant de nombreux peuples diversifiés des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Nous reconnaissons également que Toronto est couvert par le Traité 13 avec les Mississauga du Crédit.

Land Acknowledgement for Toronto

We acknowledge the land we are meeting on is the traditional territory of many nations including the Mississaugas of the Credit, the Anishnabeg, the Chippewa, the Haudenosaunee and the Wendat peoples and is now home to many diverse First Nations, Inuit and Métis peoples. We also acknowledge that Toronto is covered by Treaty 13 with the Mississaugas of the Credit

Rendez-vous au musée

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

SOMMAIRE

Les émotions générées dans un milieu culturel donné sont intimement liées à la langue maternelle. En Ontario, plus d’une trentaine de langues sont activement parlées – autochtones, européennes, asiatiques, africaines, mais après l’anglais, le français est la deuxième la plus utilisée*. Le français se reflète dans la littérature, la musique, le théâtre et les arts visuels, expressions artistiques qui contribuent à l’épanouissement culturel de la province.

Dans le cadre de son 30e anniversaire, afin de consolider la contribution de la communauté francophone aux institutions culturelles de l’Ontario, BRAVO met sur pied un symposium pour explorer les rapports entre émotions, langue maternelle et créativité. Cet événement cherche ainsi à promouvoir une approche humaniste de la société via le respect de la langue maternelle, reflet de l’avenir.

*(Statistique Canada, 2012, Recensement de 2011, Ottawa)

 

PRÉSENTATION

Dans le contexte actuel où la langue anglaise s’est imposée dans l’univers du numérique, les artistes francophones dans tous les domaines artistiques font face à un double défi. En premier lieu, le français en tant qu’outil d’expression identitaire et émotionnel, se trouve subordonné à la langue anglaise qui poursuit sa consolidation en tant que langue dominante du numérique, de l’art contemporain et des institutions muséales. En second lieu, les nouvelles technologies chamboulent le métier d’artiste, car il est difficile de rivaliser contre l’ubiquité et la rapidité d’exécution des œuvres créées à l’aide de l’intelligence artificielle. Face à ce défi, l’artiste cherche à s’affirmer en tant qu’être biologique, émotif et social afin de se démarquer de la technologie ; de là ses forces et l’importance de la langue maternelle. Cette quête exige une meilleure compréhension des sources de la créativité humaine, du rôle de la langue et de l’impact émotionnel de l’œuvre d’art chez le spectateur.

Les langues sont vectrices d’émotions, mais comme la grande diffusion des arts se fait en langue anglaise, le symposium propose une discussion sur le rôle des émotions comme source première de la création et de l’appréciation de l’art et sur les enjeux spéciaux que pose le contexte d’une société multilingue.

La langue comme vecteur d’expression artistique

La langue contribue autant à déclencher qu’à véhiculer les émotions qui sont à la base de la créativité. Habituellement, l’artiste s’exprime dans sa langue maternelle en raison de sa puissance affective. Toutefois, la suprématie de la langue anglaise dans le monde incite les artistes à l’utiliser pour une diffusion plus efficace de leur œuvre.

Les artistes face à la concurrence des nouvelles technologies

Le développement phénoménal de l’intelligence artificielle permet aux algorithmes de fabriquer et de diffuser des créations en temps réel. Face à cette réalité, l’artiste réfléchit davantage à sa puissance de création et à son rôle dans la société. Dans cette quête, l’artiste cherche d’abord à mettre en œuvre son essence créatrice en tant qu’être biologique et social dont les émotions et la langue se conjuguent de façon optimale. Ensuite, afin de mieux remplir sa fonction sociale, l’artiste doit élucider la nature de l’impact émotionnel que l’œuvre d’art produit sur le spectateur.

 

Les expressions des passions de l’âme, représentées en plusieurs testes gravées d’après les dessins de feu M. Le Brun  | Les planches reproduites ici sont la propriété de la Bibliothèque nationale de France (B.n.F.). BRAVO a gardé l’orthographe, la syntaxe et la grammaire des originaux.

QUELQUES PROBLÉMATIQUES

  • Que se passe-t-il dans le cerveau des personnes lorsqu’elles créent ?
  • … et dans le nôtre lorsqu’on écoute la musique, on contemple une œuvre d’art, on lit un texte littéraire ou on assiste à un spectacle ?
  • Pourquoi certaines œuvres produisent-elles davantage d’émotions que d’autres ?
  • La langue influence-t-elle la réception de l’œuvred’art ?
  • Bref, où réside la puissance de la créativité humaine au niveau biologique?

    PARTENAIRES FINANCIERS

    "RHODIUM"

    "PLATINE"

    "OR"

    "ARGENT"

    "BRONZE"

    PARTENAIRES DE PRÉSENTATIONS

    © icscis | bravo 2021

    BRAVO | SA MISSION, SON HISTOIRE

    À l’image de la communauté francophone de l’Ontario, BRAVO réunit les artistes en arts visuels, médiatiques et de métiers d’arts et les appuie dans leurs milieux respectifs, pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs professionnels.

     

    NOUS CONTACTER

    Yves M. Larocque (Ph.D.) / Mónica Márquez (M.A.)

    AMÉRIQUE DU NORD | 1.800.611.4789
    COURRIEL |  symposium@bravoart.org
    SITE |bravoart.org